Fractures et blessures autour le genou

Le genou est une articulation qui joint la jambe à la cuisse. Il est constitué de trois os, la rotule, le tibia et le fémur. Le genou a peu de contrainte osseuse, comme par exemple la hanche ou la cheville. Il est plutôt stabilisé par des ligaments dont les plus importants sont le ligament croisé antérieur (LCA), le ligament croisé postérieur (LCP) et le ligament latéral interne (LLI) ainsi qu’externe (LLE). Deux autres structures importantes non osseuses sont le ménisque interne et externe. Ces derniers permettent de mieux distribuer les charges du corps sur les genoux. Ils contribuent aussi à la stabilisation du genou et à l'amortissement. En outres, ils redistribuent le liquide synovial dans l'articulation et facilitent ainsi le glissement en jouant un rôle lubrifiant.

Le traitement

Comme susmentionné, dans le genou les tissus mous jouent un rôle très important dans le fonctionnement de l'articulation ainsi que dans la prévention contre le développement d'une arthrose. Les tissus mous ne sont pas visibles sur les radios standards mais parfois votre chirurgien spécialisé peut déjà déduire certaines blessures des tissus mous de l'apparence sur les radios. Cependant, le plus souvent il faudra des investigations supplémentaires comme un scanner ou une IRM (parfois avec injection du contraste dans le genou) pour bien établir l'ampleur réelle de blessures subies. Une fois on a ainsi obtenu le diagnostic précis votre chirurgien peut vous conseiller la meilleure thérapie taillée sur mesure à vos besoins individuels.

S'il s'agit d'une fracture, il faudra un traitement chirurgical quand elle est déplacée et/ou instable. Par contre si la fracture n'est pas déplacée on peut la traiter parfois par des mesures non-opératoires. On mettra un plâtre ou une attelle sur place pendant plusieurs semaines.

Dans le cas d'une déchirure des ligaments ou des ménisques, il faut bien prendre en considération la multiplicité de facteurs comme votre état de santé, votre niveau des activités sportives, le degré de vos symptômes d'instabilité, les douleurs, votre activité professionnelle, etc. Chaque patient a ses besoins et attentes individuelles. Il faut donc une solution sur mesure. Souvent il ne faut pas d'opération.

Traitement opératoire (si celui est nécessaire)

Dans les cas d'une fracture il faudra normalement une opération à "ciel ouvert" ça veut dire une incision. On réduit la fracture et on la stabilise par des implants métalliques soit des plaques soit des clous soit des broches, des vis ou cerclages. Très rarement et surtout quand la fracture est multifragmentaire et/ou la qualité de l'os est mauvaise, il faudra implanter une prothèse totale du genou comme procédure primaire.

Par contre la plupart des blessures des tissus mous peut être opérée d'une manière mini-invasive par voie arthroscopique.

Risques et complications du traitement d'une fracture du genou

En cas de traitement orthopédique (non opératoire) il y a toujours le risque d'un déplacement secondaire d'une fracture. Pour cette raison-là votre chirurgien va organiser des contrôles réguliers pendant les 6 semaines suivant la fracture pour détecter un tel déplacement le plus tôt que possible. Si jamais on constate que la fracture a bougé votre chirurgien proposera des mesures appropriées pour toujours atteindre le meilleur résultat et une bonne fonction du genou à l'avenir.

Les complications d'un traitement opératoire sont celles d'une infection, la formation d'un hématome, une blessure des nerfs ou des vaisseaux, une phlébite ou une embolie pulmonaire.  Le matériel d'ostéosynthèse peut s'arracher. En plus il y a des complications rares comme la consolidation de la fracture dans une mauvaise position, une compression sous plâtre ce qui pourrait entraîner une perte de la fonction irréversible. Toute douleur forte dans le plâtre nécessite donc une visite chez un médecin urgemment pour qu'on puisse ouvrir le plâtre. D'autres complications sont une perte de sensibilité ou une paralysie d’une partie de la cheville ou du pied, une raideur post-traumatique du genou ou le développement d'une arthrose.

Suivant une blessure ou une opération, on peut développer un syndrome de loge. Ce dernier est une augmentation de la pression dans les tissus internes de ce que l'on appelle une loge musculaire (compartiment). Le syndrome de loge peut aboutir à la perte d'un membre ou même de la vie. Il est donc une urgence absolue est doit être traitée d'une manière hyper urgente. Les premiers symptômes d'un tel syndrome de loge sont des douleurs très fortes qui vont vous forcer aller voir un médecin en tous cas. Il y a aussi une complication qui s'appelle algodystrophie qui est rare suivant une blessure du genou, mais dans la plupart des cas il s'agit d'une forme légère qui guérira complètement dans quelques mois. Pour obtenir plus d'informations concernant l'algodystrophie veuillez-vous adresser aux adresses internet pertinentes.

 

Risques et complications du traitement d'une blessure des structures de tissus mous autour le genou

En cas de traitement opératoire d'une déchirure d'un ligament ou des ménisques on a le risque général d'une opération comme indiqué ci-dessus. Si on subit une blessure du ligament croisé antérieur ou d'un ménisque à un jeune âge (moins que 40 ans) on développera une arthrose dans le genou à l'avenir, même en cas d'un traitement opératoire avec succès. Il y a quand-même des bonnes raisons d'opérer une telle blessure. Votre chirurgien spécialisé les discutera avec vous lorsque vous allez le consulter.

Bon fonctionnement après une fracture du genou

La fonction en ce qui concerne les activités sportives, de loisir et les gestes de la vie quotidienne dépends de beaucoup de facteurs comme:

  • Le degré de complexité de la fracture/ blessure des structures molles

  • La capacité du patient à se prendre en main et à suivre la rééducation est absolument nécessaire

  • La compétence du chirurgien et du team de réhabilitation

La plupart de patients récupèrent une fonction et force normale ou presque normale et en tout cas parfaitement suffisante pour ses besoins. La rééducation suivant une fracture du genou est impérative et si importante qu'une bonne opération pour le fonctionnement du genou. Votre chirurgien spécialiste et les professionnels de réhabilitation vous en informeront.

Tél: +41 32 720 3328          Fax:+41 32 720 3329

Veuillez privilégier le contact par email s.v.p.

Hôpital de la Providence

Faubourg de l'Hôpital 81

CH-2000 Neuchâtel

©2018 Cabinet Dr. Wolfgang Spaeth. Proudly created by the Brendler-Spaeth family