Chirurgie de l'Epaule

Les interventions chirurgicales se font quasi exclusivement d'une manière mini-invasive lorsqu'elles sont exécutées par mes soins. Il y a certaines exceptions, comme une prothèse totale de l'épaule ou les stabilisations suivant une luxation de l'épaule-même ou de l'articulation acromio-claviculaire. Ces dernières se passent comme une intervention à "ciel ouvert", ce qui veut dire par une petite incision propre plutôt qu'uniquement de plusieurs piqûres.

 

Quand faut-il aller chez votre spécialiste de l'épaule?

Si vous avez des douleurs autour de la ceinture scapulaire surtout lors de certains mouvements comme lever le bras ou s'habiller ainsi que des douleurs la nuit qui vous réveillent il faudrait considérer une pathologie de l'épaule. Vous pouvez aussi développer une raideur ou une perte de la force autour de votre épaule. Cette dernière pourrait être assez extrême. Le patient n'arrive parfois plus à lever le bras. On parle d'une pseudo-paralysie.

Tout d'abord il faut s'adresser à votre médecin de famille qui organisera un traitement non chirurgical et des investigations pertinentes. Une fois votre médecin de famille pense qu'il faudrait éventuellement effectuer une opération pour arriver à un soulagement des douleurs, vous devez aller voir votre spécialiste de l'épaule. Par contre, si vous avez une paralysie de l'épaule de manière soudaine, il faut aller voir votre spécialiste de l'épaule assez rapidement.

Types de Pathologie (traumatique ou non traumatique) autour de la ceinture scapulaire


Résultats

Beaucoup de pathologies autour de l'épaule peuvent être traitées avec succès par des mesures non-opératoires comme la physiothérapie, des médicaments antiinflammatoires, des injections stéroïdiennes et d'autres traitements physiques comme l'ultrason et des ondes chocs. Si le traitement conservateur n'a pas de succès après 3 à 6 mois il faudrait considérer une intervention chirurgicale mini-invasive. Vous devez faire un rendez-vous avec votre spécialiste de l'épaule qui va établir un diagnostic précis et un plan de traitement. Il est bien possible qu'il vous conseillera de continuer le traitement conservateur encore un certain temps, mais selon la souffrance individuelle, on pourrait aussi procéder à une intervention chirurgicale assez rapidement. Il y a donc des situations où il ne faut pas perdre de temps avec un traitement conservateur, par exemple dans le cas d'une faiblesse soudaine soit spontanée soit suivant un trauma ou chez quelqu'un très actif et sportif. Votre spécialiste de l'épaule vous proposera le traitement individuel et approprié pour vous.

Reprise des activités quotidiennes, professionnelles et sportives

Suivant les interventions mini-invasives sur l'épaule la durée de la récupération postopératoire dépendra fortement de l'intervention spécifique qui a été faite. Elle s'étend de quelques semaines jusque à 6 mois. Votre spécialiste de l'épaule discutera cet aspect lors de votre consultation avec lui.

 

 

Les risques

Toutes interventions chirurgicales portent un risque soit de la chirurgie même soit de l’anesthésie. Ces complications sont rares mais notons quelques risques spécifiquement liés à la chirurgie de l'épaule.

 

La phlébite

Suivant une intervention chirurgicale sur l'épaule il y a un risque très petit de phlébite. Des caillots de sang peuvent se former dans une veine de la jambe ou du bassin (thrombose). Ces caillots sanguins pourraient –très rarement- se détacher et migrer vers les poumons et causer une embolie pulmonaire ce qui vous exposerait à de graves risques. Afin de réduire ce risque un traitement anticoagulant est prescrit qu’il faut prendre pendant quelques semaines après la chirurgie.

 

Hématome

Fréquent mais normalement pas grave. Généralement il se résorbe spontanément. Il faut rarement une évacuation chirurgicale.

 

Infection

Le risque d'une infection suivant une intervention chirurgicale est petit dans notre institution. En cas de son occurrence, il faudrait réopérer ainsi qu’un traitement antibiotique de longue durée.

 

Blessures des nerfs ou des grands vaisseaux (artères ou veines)

Ils sont rares mais représentent une complication importante. Une blessure des nerfs pourrait entrainer une perte de la sensibilité dans le bras, une paralysie ou des douleurs de longue durée. Lors d’une blessure d’un vaisseau, il faut le réparer par un chirurgien vasculaire et on aura parfois des hémorragies importantes pouvant entraîner la mort du patient ou l'amputation du bras.

 

Il faut clarifier que l’occurrence de complications est moins probable quand votre chirurgien spécialiste de l'épaule a beaucoup d’expérience.

La liste des risques énumérés ci-dessus ne peut pas être une liste exhaustive. Elle essaie de donner des explications claires et intelligibles sur l’opération. Votre spécialiste vous donnera toutes les explications et conseils spécifiques pour votre situation individuelle pendant la consultation. Il se tient à votre disposition aussi après la consultation en cas ou les questions vous arrivent plus tard.

Tél: +41 32 720 3328          Fax:+41 32 720 3329

Veuillez privilégier le contact par email s.v.p.

Hôpital de la Providence

Faubourg de l'Hôpital 81

CH-2000 Neuchâtel

©2018 Cabinet Dr. Wolfgang Spaeth. Proudly created by the Brendler-Spaeth family