Fractures et blessures d'épaule

(Extrémité supérieure de l'humérus)

La fracture de l'extrémité supérieure de l'humérus

Les fractures d’épaule, spécifiquement de l’extrémité supérieure de l’humérus, sont des fractures assez fréquentes, notamment chez la femme après 50 ans.

Ces fractures sont souvent, mais pas forcément, liées à une réduction de la masse osseuse, qui augmente la fragilité: l’ostéoporose. Celle-ci peut être responsable pour d'autres fractures autour de la hanche, du poignet ou des vertèbres à l'avenir. Votre chirurgien va donc considérer des investigations supplémentaires de dépistage d'ostéoporose ou il demandera à un autre spécialiste de les faire.

Bien sûr, l'ostéoporose n'est pas toujours la coupable pour une fracture de l'épaule. Ce genre de fracture peut aussi survenir comme résultat de traumatismes majeurs, souvent les accidents de ski ou de vélo (VTT).

Blessures autour de la ceinture scapulaire

La plupart des blessures importantes autour de la ceinture scapulaire sont en fait des atteintes des tissus mous (coiffe des rotateurs, labrum, capsule, ligaments gléno-huméraux, tendon de biceps) plutôt que des fractures. Veuillez bien cliquer sur le bouton pour en savoir plus.

 

 

 

Comment reconnaître une fracture de l'épaule?

Vous aurez des douleurs intenses autour de la ceinture scapulaire et une impotence fonctionnelle. Souvent un hématome apparaîtra secondairement sur l’épaule et il peut se diffuser jusqu’au niveau du coude et au thorax. Très rarement la fracture peut causer une atteinte des nerfs ou des vaisseaux, ce qui va s'exprimer par une paralysie et/ou une sensibilité altérée et/ou une ischémie du membre supérieur, ci-inclus la main ou les doigts. Dans ces cas-là une hospitalisation et un traitement en urgence sont impérativement indiqués dès que possible.

Traitement des fractures de l'extrémité supérieure de l'humérus

Le traitement de ces fractures dépend de beaucoup de facteurs, comme le niveau d'activité du patient, la qualité de l'os, l'état général, les besoins et les demandes etc. C'est donc au-delà de la portée de cet article de donner un avis définitif concernant le management de ces fractures. Il suffit de dire qu’environ 80% des patients peuvent être traités d'une manière conservatrice, ça veut dire non-opératoire. Il faut une période d'immobilisation dans une attelle entre 2 et 4 semaines et une médication d’antidouleurs. Ensuite il faut une rééducation intensive et parfois ça prend plusieurs mois jusqu'à ce que la mobilité et la force de l'épaule soient de nouveau bonnes.

Pour les autres patients (environ 20%) qui ont subis une telle fracture il faudra donc une ostéosynthèse soit par une plaque verrouillée soit par un clou. Parfois, surtout dans des fractures multi fragmentées et des patients avec une mauvaise qualité osseuse, on conseil une prothèse totale de l'épaule soit une prothèse normale soit une prothèse inversée. Surtout cette dernière est souvent utilisée chez des patients avec une fracture qui n'est pas réparable. On remplace simplement la partie fracturée par une prothèse.

Bon fonctionnement après une fracture d'épaule

La fonction en ce qui concerne les activités sportives, de loisir et les gestes de la vie quotidienne dépends de beaucoup de facteurs comme:

  • Le degré de complexité de la fracture

  • La capacité du patient à se prendre en main et à suivre une rééducation longue et parfois pénible mais absolument nécessaire

  • La compétence du chirurgien et du team de réhabilitation

Il est donc difficile de prédire le résultat de long terme suivant une telle fracture, mais il y a beaucoup de patients qui récupèrent une fonction et force normale ou presque normale et en tout cas parfaitement suffisante pour ses besoins.

Tél: +41 32 720 3328          Fax:+41 32 720 3329

Veuillez privilégier le contact par email s.v.p.

Hôpital de la Providence

Faubourg de l'Hôpital 81

CH-2000 Neuchâtel

©2018 Cabinet Dr. Wolfgang Spaeth. Proudly created by the Brendler-Spaeth family